CGA. Cabinet des Géomètres COUEZ - AMEDEO Associés à MONS

Nous répondons à vos questions au +32 65 36 15 84 / +32 65 95 20 25 - geometre.couez@couez.be

RENOVER POUR MIEUX REVENDRE

mar, 03/26/2013 - 12:15 -- bureau

Publié le 27/03/2013

Beaucoup de propriétaires rénovent leur bien avant de le remettre sur le marché car une rénovation peut apporter une réelle plus-value. Mais certains travaux sont plus « porteurs » que d’autres.

  • Rénover son chez-soi peut se révéler très judicieux au plan financier. A condition de faire les « bons » travaux...

Des travaux bien pensés peuvent rapporter gros.

J’ai un bien, j’ai l’intention de le louer ou de le vendre, existe-t-il des rénovations pas trop onéreuses qui « tirent » sa valeur vers le haut ? La réponse est oui. Encore faut-il savoir ce que l’on fait pour ne pas jeter son argent par les fenêtres car l’évolution des techniques de construction devant répondre aux normes énergétiques fait très vite monter l’addition.

« Nos clients sont de plus en plus soucieux de savoir si les rénovations sont “revendables” , estime ainsi Nicolas Deremince, architecte au bureau Olivier Demoulin Architecture. L’augmentation des surfaces sera ainsi privilégiée par rapport à la peinture par exemple. Mais aujourd’hui, la performance énergétique d’un bien vient très vite, voire d’emblée, sur la table. Si le client dispose de petits budgets, il cherchera d’abord à bien isoler son habitation, ainsi qu’à changer le système de chauffage et les vitrages. »

Un bien qui n’est plus une passoire énergétique se revendra mieux, c’est sûr. Mais il ne verra pas pour autant son loyer augmenter de manière importante. « Les locataires ont encore fort tendance à se moquer de la performance énergétique, estime à ce sujet Olivier Demoulin. Mais les techniques évoluent très vite et les coûts aussi. Avant, pour isoler une façade, on nous demandait de mettre 10,5 cm d’isolation. Depuis ce mois-ci, on est passé à 12 centimètres obligatoires. Du coup, je préconise de mettre 15, voire 16 cm en façade, et 20 cm en toiture, histoire de prendre de l’avance sur l’avenir car nul ne sait ce que l’Europe nous demandera pour 2023 ! »

Autre point important : l’esthétique. Et dans ce domaine, la cuisine et la salle de bains restent deux pièces pour lesquelles il ne faut pas lésiner sur la dépense. « C’est vrai mais le problème vient du fait que ce sont précisément les pièces qui coûtent le plus cher, estiment de concert Nicolas Deremince et Olivier Demoulin. Il est toutefois possible d’économiser sur certains postes, comme le sanitaire ou le carrelage par exemple. Présenter une belle cuisine et une belle salle de bains peut rapporter en termes de revente, mais c’est moins vrai en cas de location… »

D’une manière générale, et tous les professionnels que nous avons consultés s’accordent pour le dire : l’aspect général du bien est primordial. Et là, aller à l’essentiel est fondamental. Un bon plafonnage, là où il avait tendance à s’effriter, vaudra toujours mieux qu’une peinture dernier cri. Idem pour les recouvrements de sols. Mieux vaut refaire un plancher plutôt que d’en proposer un qui présente de trop grosses irrégularités ou une trop forte usure.

Source : Le Soir du 14 mars 2013.